(450) 766-0861
jccaron@squatex.com

Quels-sont les avantages environnementaux d’exploiter nos propres hydrocarbures au Québec?

Il y aurait d’importants avantages environnementaux au fait d’exploiter nos propres hydrocarbures au Québec.

Dans un billet de blogue paru en décembre 2018, Jean-François Thibault, administrateur chez Squatex, affirme qu’il est essentiel d’avoir une approche lucide et pragmatique afin d’opérer une transition énergétique réussie. Selon lui, « … Nous aurons réalistement encore besoin d’hydrocarbures pour au moins les 40 ou 50 prochaines années. Les énergies fossiles et renouvelables se côtoieront tant et aussi longtemps que les secondes n’auront pas totalement remplacé les premières qui, elles, devront être consommées de moins en moins au fil des ans.

Il faut donc penser la transition en termes de mixte énergétique, et non pas en termes d’opposition entre les différentes formes d’énergie.

Une fois qu’on a dit ça, la question n’est plus de savoir si nous souhaitons consommer moins d’hydrocarbures et investir davantage dans les énergies renouvelables. Là-dessus, tout le monde est d’accord!

La question est plutôt de savoir d’où proviendront les hydrocarbures que l’on consommera pour les 40-50 prochaines années, car on en consommera! Quoiqu’on en pense. »

Si nous exploitions nous-mêmes nos hydrocarbures, « … cela nous permettrait de gérer directement — par nous-mêmes — les impacts environnementaux liés à la production du pétrole et du gaz naturel que nous consommons.

La loi sur les hydrocarbures adoptée par le gouvernement du Québec est parmi les plus sévères au monde.

Si nous allions vers une exploitation de nos hydrocarbures, il est évident que cela se ferait de façon beaucoup plus responsable que dans d’autres juridictions. C’est donc dire que l’environnement global y gagnerait.

Il est également à noter que les impacts environnementaux liés au transport des ressources de pétrole et de gaz naturel seraient réduits, puisque nous produirions localement ce que nous consommons.

Finalement, continuer d’importer d’ailleurs les hydrocarbures que nous consommons  ne revient qu’à pelleter le problème environnemental dans la cour du voisin.

Est-ce vraiment de cette façon que nous souhaitons agir, comme citoyens du monde? » conclut-il.

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.